Le don

Le don consiste à donner à un projet, souvent associatif, sans contrepartie. Le don est désintéressé et intemporel. Cependant, pour faire honneur au don, l’association bénéficiaire peut faire un geste symbolique en retour, qu'on appelle le contre-don. Il ne s'agit pas d'un acte d'échange de valeurs comme la vente ni le troc. C'est de là que le crowdfunding tire ses lettres de noblesse : les associations collectent des dons depuis très longtemps et collectent chaque année plusieurs milliards. HelloAsso, plateforme de crowdfunding leader sur ce domaine a déjà collecté plus de 6 millions $.

 

Le Système Abondances +

Les flux financiers cibles de l’entreprise sont ceux qui découlent des stratégies de développement et de fidélisation des clientèles marchandes ainsi que de la promotion et d’incitatifs à l’achat de produits et services de consommation.

Du côté humanitaire, nous comblons un vide en outillant les OBNL et  subséquemment les organismes spirituels et religieux, réels piliers spirituels des hautes valeurs humaines, et permettons à ces super organisations d'accomplir leurs rôles en les reconnectant au quotidien avec la population, créant d'infinies occasions répétées de reprendre leur place «active et vivante» dans cette nouvelle société où la haut technologie prime.

Inspirer les citoyens, corporations et organisations dans leurs cœurs et âmes, les responsabiliser,minimiser leur fardeau en les libérant des entraves à l'Abondance par une «guidance éclairée et structurée» des nouvelles voies. L'établissement de ces vœux passe par la matérialisation des potentialités, catalysant la réalisation des missions respectives des acteurs socio-caritatifs, plantant les fondations technologiques supportant la dynamisation de tous ces nouveaux processus de manifestations de l'amour.

 

Le Système Abondances + se distingue des autres systèmes de fidélisation sur le marché par ses fonctions caritatives évoluées. Non seulement permet-il d’offrir au consommateur les avantages des stratégies de fidélisation et d’incitatifs à la consommation par le biais d'outils marketing attractifs (rabais directs, coupons, concours, campagnes promotionnelles, levées de fonds, enchères, référencement, notifications critériées,...), mais il offre aussi au consommateur la possibilité de transformer la totalité ou une partie des incitatifs offerts par les marchands et les fabricants de produits, en dons de charité vers un 1 ou plusieurs organismes caritatifs de son choix. Ce service caritatif s’accompagne d’un service fiscal automatisé permettant d’émettre au consommateur des reçus de charité donnant droit à des déductions fiscales.

Le Système Abondances + par sa capacité de pénétration intrinsèque permet de devenir un centre agrégateur viral instantané des bases de données propres et de tous les systèmes interconnectés (Partenaires technologiques, Fournisseurs, Fabricants, Marchands, Citoyens, Publicistes, Législateurs,...) désireux de profiter de la puissance mobilisatrice du socio-caritatif. Cela signifie qu'Abondances + est destiné à devenir un premier Réseau Social Total, en ce sens qu'il gèrera bi-directionnellement toutes les bases de données des Acteurs sociaux, de leurs profils, processus et préférences, dans le service et le respect total de leurs volontés. En redonnant le pouvoir au citoyen par un système lui permettant d'aider selon son Coeur, et d'influer sur les offres par une divulgation de ses caractéristiques et habitudes de consommation. Nous sommes convaincus d'une croissance toujours croissante du portefeuille de produits et services «Abondants».

Abondances + devient le premier outil de gestion d'un compte virtuel et universel, supporté par des systèmes intégrés et à hautes performance et capacité de communication (portail web, applications mobiles, services téléphoniques interactifs, SMS, courriels, FAX,...) doublé par une carte à puce (la Carte Abondances +) émise à tout citoyen qui : A) en fait la demande, B) acquière d'un organisme caritatif «Abondant» qui se finance par la revente à fort profit par et dans toute sa communauté, C) à chaque transaction potentiellement «Abondante» se verra inscrire automatiquement, enclenchant automatiquement l'accroissement de la communauté et la valeur synergique pour tous les Acteurs de l'écosystème Abondances +.

Partenaires caritatifs

Les partenaires caritatifs auront comme rôle de recruter leurs donateurs , gérer leurs bénévoles et de voir à leur inscription sur la Carte Abondances +. Certains organismes de bienfaisance voudront gérer leur propre carte donnant droit à des revenus en provenance des transactions marchandes, mais, dans l’ensemble, on estime que le meilleur choix est de permettre au détenteur de la carte de diversifier les organismes de bienfaisance qu’il veut avantager à partir de ses transactions marchandes, tout en lui permettant de gérer un portefeuille riche de multiples promotions ciblées, et de profiter des avantages qui lui sont offerts.

 

Image

Patrimoine canadien

Fixez le montant de la collecte.

Fixez un objectif global. Quel montant l'organisme doit-il aller chercher? Cet objectif doit être clair, sinon personne ne connaîtra l'ampleur du travail à accomplir.

Comment fixer le montant à recueillir?

Habituellement, il est déterminé en fonction des programmes de l'organisme. Les objectifs d'une collecte de fonds sont établis en fonction du montant dont l'organisme a besoin pour réaliser ses programmes au sein de sa ou ses collectivités.

La première étape de la fixation des objectifs d'une collecte de fonds est de savoir ce que vous voulez faire et ce que cela coûtera.

Voici d'autres facteurs ayant une incidence sur les objectifs :

  • un manque à gagner provenant d'autres sources
  • une exigence qui vous est imposée par les organismes subventionnaires
  • les renseignements recueillis dans le cadre d'une étude de faisabilité, les entrevues avec des fournisseurs de fonds afin de connaître leur avis sur votre campagne et de vous renseigner sur le montant qu'ils pourraient vous accorder.
  • Connaître le montant que vous pouvez collecter est un facteur influant sur l'établissement de votre objectif, mais pas le seul. Le principal facteur est le besoin à combler.
  • Convertissez l'argent nécessaire pour les dépenses en avantages pour le programme
  • Convertissez les sommes dont vous avez besoin en valeurs que les non-initiés peuvent comprendre. Qu'est-ce que votre organisme peut accomplir grâce à cet argent? Comment peut-il profiter à des gens?
  • Les donateurs veulent savoir comment leur argent sera utilisé. N'oubliez pas que «les gens donnent pour gens».
  • Le chapitre intitulé À quoi servira l'argent? décrit plus en détail la façon de convertir l'argent recueilli en avantages.
  • Déterminez les groupes de donateurs possibles et la façon de les atteindre
  • Déterminez le ou les groupes-cibles susceptibles de répondre à votre collecte de fonds en étudiant la liste des personnes qui font partie de votre organisme, qui sont en relation avec lui ou à qui il rend des services. Repérez les groupes dont la vocation est la même. Ensuite, déterminez les types de collecte de fonds que vous pouvez entreprendre.
  • Faites le lien entre les donateurs, les bénévoles et les techniques appropriées. Ensuite, évaluez vos points forts et vos points faibles quant aux moyens dont vous disposez pour atteindre chaque groupe et utiliser chaque stratégie.
  • Bien que ces questions soient décrites plus en détail ailleurs dans le présent guide, les tableaux succincts qui suivent servent de liste de contrôle visant à vous aider à faire correspondre les bonnes techniques aux bénévoles et donateurs intéressés.
  • Reliez par un trait les techniques appropriées qui devront être utilisées pour atteindre les différents types de donateurs

Tâches des bénévoles

  • Rencontrer personnellement un donateur
  • Appeler personnellement des donateurs
  • Écrire personnellement à des donateurs
  • Prononcer des discours devant des groupes ou leur donner des conférences
  • Rédiger des propositions de subvention
  • Organiser des manifestations spéciales
  • Envoyer des imprimés par courrier direct
  • Mener une campagne par téléphone
  • Faire de la publicité dans les médias (payée ou gratuite)
  • Vendre de la publicité dans des bulletins ou des programmes-souvenir
  • Vendre des articles
  • Organiser des bingos, des casinos, des loteries et d'autres jeux d'argent

Types de donateurs à joindre

  • Les gens qui ont des liens spéciaux :
  • Les donateurs actuels
  • petits montants
  • montants importants
  • Les anciens donateurs
  • petits montants
  • montants importants
  • Les gens qui ont assisté à vos manifestations spéciales
  • Les utilisateurs du service
  • La famille des utilisateurs
  • Les bénévoles, anciens et actuels
  • Les gens qui ont acheté des billets de tirage à votre organisme
  • Les gens qui ont acheté des articles à votre organisme
  • Les dirigeants de la collectivité

Donateurs institutionnels :

  • Les gouvernements
  • Les organismes de services communautaires
  • Les clubs philanthropiques
  • Les groupes religieux
  • Les entreprises locales
  • Les syndicats
  • Les groupes professionnels

Le grand public :

  • Le public en général
  • Les personnes donnant à d'autres organismes sans but lucratif

petits montants
montants importants

Les joueurs

 

N'oubliez pas de trouver des façons d'enrichir des activités existantes à l'aide d'une collecte de fonds. Par exemple, dans le cadre d'une conférence ou d'une activité spéciale, faites un tirage, organisez une vente aux enchères d'articles ayant une valeur sentimentale ou faites un discours permettant de faire directement un appel de fonds auprès du groupe.

De plus, trouvez des façons d'établir un lien significatif entre la collecte de fonds, l'organisme et ses commanditaires. Une entreprise pourrait commanditer un «travaillothon» dans le cadre duquel des fonds sont collectés auprès du public à l'intention de chaque personne handicapée démontrant ses habiletés. Par exemple, on pourrait construire une rampe d'accès pour fauteuils roulants dans un édifice public important qui n'en était pas doté.

Attribuez des objectifs financiers provisoires à chaque méthode ou groupe de donateurs

Déterminez les objectifs financiers plus tard. À cette étape-ci, seule une estimation est nécessaire à des fins de planification de base. Demandez aux autres ce qu'ils en pensent.

Les montants fixés dépendent de l'expérience que vous avez accumulée, des ressources dont vous disposez, de la taille du groupe que vous voulez atteindre, etc. Si vous n'avez pas d'expérience concernant une méthode de collecte de fonds en particulier, faites des recherches auprès d'autres groupes qui ont acquis des connaissances à ce sujet.

Il se peut, sur le plan personnel, que des bénévoles souhaitent se consacrer davantage à une approche qui leur plaît, même si elle ne s'avère pas la plus efficace.

Les responsables établissent un calendrier, un plan et un budget pour chaque stratégie

Élaborez un plan pour chaque activité. Votre groupe de travail coordonnera tous les plans.

Chaque responsable élabore un plan touchant les ressources humaines nécessaires pour chaque tâche relevant de lui. Recrutez les bénévoles en fonction du moment où leurs compétences seront nécessaires pour accomplir le travail en général et de la façon dont elles seront utilisées à cette fin.

Pour mener une campagne qui se déroule sans heurts, il faut s'y préparer longtemps à l'avance. Lors d'une manifestation spéciale bien organisée, les gens feront des remarques sur la somme d'argent collectée «en une seule soirée», en oubliant les 9 à 12 mois de préparation.

Préparez l'orientation des bénévoles de la collecte de fonds

Tous les bénévoles devraient recevoir une trousse de documents écrits et succincts répondant à toutes leurs questions importantes. N'en mettez pas trop, sinon ils ne liront pas les documents. Chaque bénévole devrait également assister à une réunion en groupe ou participer à des entretiens, afin d'être informé sur le travail du groupe.

Une bonne orientation permet :

  • de renseigner
  • de motiver
  • d'établir des objectifs
  • de donner un aperçu du processus
  • de répondre aux principales questions des bénévoles
  • de créer un esprit d'équipe

Préparez les outils de communication à l'appui de chacune des stratégies

Les documents comme les brochures, les rapports annuels ainsi que les fiches d'information permettent aux bénévoles et aux donateurs éventuels de comprendre le programme.

Ces documents peuvent inclure :

l'objectif de la collecte de fonds
les avantages
l'histoire d'une personne qui a reçu de l'aide
une demande spéciale de la part d'une personne
des méthodes permettant aux gens de donner plus facilement (comme un coupon- réponse, une enveloppe-réponse, un numéro de téléphone)

Évaluez vos objectifs et votre stratégie et trouvez des façons susceptibles de les améliorer à l'avenir

Au fur et à mesure que se dérouleront vos activités de collecte de fonds, déterminez ce qui marche bien et ce qui cloche. Notez les aspects que les gens pourraient modifier la prochaine fois.

Faites une évaluation du processus pendant toute sa durée et une fois que tout sera fini. À la fin de la collecte de fonds ou de la campagne, posez-vous les questions suivantes :

Avons-nous atteint les résultats escomptés?
Est-ce que nous nous y sommes pris de la bonne façon et avons-nous utilisé les meilleures stratégies?
Est-ce que la planification et l'organisation se sont bien déroulées?
Comment les gens se sentent-ils vis-à-vis leur travail?
Quelles améliorations pourrions-nous apporter à notre travail la prochaine fois?
Quels ont été les résultats imprévus (positifs et négatifs)?
Combien d'heures de travail avons-nous réellement consacré à cette collecte de fonds?
Mis à part les résultats financiers, quels autres résultats avons-nous obtenu?
Que savons-nous maintenant mais que nous souhaiterions avoir su dès le départ?

Remercier les bénévoles de la collecte de fonds ainsi que les donateurs

Postez un reçu aux fins d'impôt aux donateurs dans un délai de 48 heures suivant la réception du don et joignez-y une lettre de remerciement. Commencez dès maintenant à faire preuve d'égards envers les donateurs en vue de la prochaine campagne. Tenez-les au courant des progrès du projet dans lequel ils ont investi.

Voici des suggestions visant à faire plaisir à un bénévole :

Envoyez une petite lettre :

  • au bénévole
  • à la famille du bénévole qui a enduré ses longues heures d'absence
  • à l'employeur du bénévole
  • aux journaux
  • au club du bénévole

Offrez ce qui suit au bénévole :

  • des remerciements «en privé»
  • des remerciements «en public»
  • une promotion à un poste plus intéressant
  • AUCUNE promotion à un poste qu'il ne veut pas
  • un objet confectionné par les clients spécialement pour le bénévole
  • une oeuvre d'art ou un poème écrit spécialement pour lui
  • un certificat, encadré et prêt à accrocher
  • un repos du travail de bénévolat
  • la possibilité d'utiliser une place de stationnement réservée au «bénévole du mois»
  • des fleurs ou des plantes pour la maison ou le jardin
  • des fleurs ou un arbre planté en son honneur
  • des applaudissements enthousiastes de l'ensemble du groupe
  • un gâteau d'anniversaire 
  • - shirt, une tasse, une broche, particulièrement si ces objets mettent en évidence le fait que le bénévole est une personne exceptionnelle, et préférablement s'ils ont été confectionnés par les clients
  • un certificat-cadeau offert par un hôtel, un restaurant, un terrain de golf ou une boutique d'artisans
  • un voyage (avec l'équipe ou pour voir le projet)
  • un cours de formation ou un livre portant sur un sujet qui plaît au bénévole mais qui est également utile pour le groupe (comme sur la photographie ou le monitorat)
  • une photographie de lui à l'oeuvre avec légende ou posant à côté d'une vedette
  • une fête avec de la pizza
  • quelque chose que le bénévole aimerait vraiment avoir

Offrez beaucoup de récompenses

Récompensez beaucoup de personnes; ne vous limitez pas aux meilleurs bénévoles qui pourraient bénéficier d'un avantage injuste. Offrez des prix pour souligner les réalisations suivantes :

  • la performance du meilleur débutant
  • les meilleurs progrès
  • la plus grande assiduité
  • le bénévole qui arrivera probablement en premier
  • le bénévole qui restera probablement plus tard
  • le plus populaire
  • le plus persévérant
  • le plus grand nombre de billets vendus
  • le premier à vendre un billet

Quand devriez-vous récompenser les bénévoles?

Pendant le travail

à titre de stimulant pour continuer
à titre d'exemple pour les autres

Une fois le travail terminé

pour relaxer et à titre de récompense
pour indiquer la fin du travail

Toutes les fois qu'un objectif est dépassé.

Combien devriez-vous dépenser pour remercier les bénévoles?

RIEN! Les bénévoles refusent souvent que l'argent dont vous avez besoin pour votre travail soit utilisé à des fins de remerciement. Si vous devez vous procurer des choses, assurez-vous qu'on vous les donne.

 

Les quatre types de collecte de fonds

 

Aucune méthode n'est parfaite et, au sein des quatre catégories que nous allons décrire, les éléments sont considérablement différents; cependant, les similitudes sont si grandes que l'on peut se permettre de grouper ces catégories.

Donateurs institutionnels

Dans cette catégorie, on compte :

  • les ministères fédéraux
  • les ministères provinciaux
  • les organismes municipaux, régionaux et de comté, y compris les conseils scolaires, les organismes de santé publique, de loisirs et les parcs
  • les petites et les grandes entreprises
  • les fondations
  • les clubs philanthropiques
  • Centraide (à titre de fournisseur de fonds habituels ou pour les subventions spéciales)
  • les groupes religieux
  • les syndicats
  • les caisses du personnel d'un bureau
  • les groupes professionnels (comme les associations de femmes d'affaires)
  • d'autres organismes sans but lucratif

Ces donateurs sont rationnels et organisés en ce qui concerne la façon dont ils font des dons et ils s'attendent à la même chose de vous lorsque vous les sollicitez. Présentez-leur des sommaires, des programmes, des budgets et des rapports annuels. Travaillez de concert avec des personnes influentes dans le but de vous ouvrir des portes.

L'aspect le plus difficile est de décider à quels donateurs vous devriez vous adresser. Pour ce faire, quelques personnes devront faire beaucoup de travail acharné et en coulisses mais, si l'affaire est une réussite, vous obtiendrez des sommes importantes.

Rapidité des résultats : six mois ou plus peuvent s'écouler entre le moment où vous êtes entrés en contact avec le donateur et la réception du don. Il s'agit ici d'un système bureaucratique.

Le rendement de l'investissement (RDI) par heure de travail : élevé. La tâche n'est pas énorme, mais le travail doit être bien fait. Habituellement, le personnel rédige les propositions de subvention bien que les bénévoles pourraient accomplir davantage.

Le RDI par dollar dépensé : élevé. Un modeste investissement en espèces est nécessaire.

Consacrez 80 p. 100 de vos efforts au travail en coulisses. L'aspect le plus difficile est de décider à quels donateurs de fonds vous devrez préférablement consacrer vos efforts, et ce qui les emballera.

Augmentez les recettes en recrutant des bénévoles qui ont des relations au sein des groupes de donateurs. Vos amis, les employés, les membres de clubs ainsi que vos autres relations personnelles vous sortiront de l'anonymat. Les conférences présentées personnellement par des bénévoles peuvent aider votre cause, même si ces derniers n'ont aucune relation.

Avantage caché : crédibilité accrue. D'autres donateurs sont impressionnés par les groupes qui ont déjà reçu des subventions.

Inconvénient caché : les subventions à court terme sont très fréquentes. Les financements s'étalent rarement sur plus de trois à cinq ans. Il arrive souvent que les fonds soient épuisés au bout de quelques mois, le temps de mettre un projet sur pied. On peut rarement compter sur un financement de base permanent.

Manifestations spéciales et ventes d'articles

Les manifestations spéciales ainsi que les ventes d'articles comprennent des milliers d'idées. Mais, elles se résument à ceci : offrez quelque chose aux donateurs en échange de leur argent. La vente de billets pour des activités et la vente de livres de recettes, de macarons, de calendriers ou de tablettes de chocolat comportent davantage de similitudes que de différences.

Rapidité des résultats : il faut compter une période de planification d'au moins trois à six mois avant de se retrouver devant un «succès soudain». Les résultats sont de mieux en mieux chaque fois. Ce type d'organisation ressemble grandement à la création d'une entreprise. Ouvririez-vous un restaurant pour un seul soir? Vous lanceriez-vous dans le domaine de la publicité de spectacles pour un seul soir? Les profits peuvent s'avérer modestes.

Le RDI par heure de travail : faible. Ces activités exigent beaucoup de travail. Les bénévoles doivent y consacrer bon nombre d'heures. Il arrive trop souvent que le personnel doive également y consacrer beaucoup de temps.

Le RDI par dollar : faible à moyen. Les profits peuvent s'avérer modestes. Les organismes perdent de l'argent malgré le nombre incalculable d'heures que les nombreux bénévoles ont consacrées à l'exécution d'un travail acharné. Les manifestations spéciales et les ventes d'articles ont tendance à nécessiter une mise de fonds importante. En général, les manifestations spéciales coûtent la moitié des fonds collectés, à moins que les frais ne soient couverts par les commanditaires et des dons en nature.

Augmentez les recettes en organisant une vente aux enchères d'objets fantaisistes et en demandant un prix élevé pour les billets d'entrée «or» et «platine». Certains de vos donateurs peuvent être prêts à dépenser une somme plus importante que celle que vous envisagiez si l'activité les emballe.

Consacrez 80 p. 100 de vos efforts à la vente de billets. Peu importe la qualité de l'activité, elle ne sert à rien si personne n'y participe. Axez vos efforts sur des activités dans le cadre desquelles il n'est pas nécessaire de présenter un spectacle (une activité «sans déplacement») ou pour lesquelles quelqu'un d'autre présente le spectacle (une avant-première).

Avantage caché : les manifestations peuvent informer les gens, elles représentent une bonne façon de faire de la publicité et de vous attirer des appuis. De plus, les gens qui ne sont pas à l'aise de demander des dons trouvent souvent la vente d'articles plus facile.

Inconvénient caché : le rendement net après un dur travail peut s'avérer très démoralisant. Dans cette situation, il arrive souvent que les donateurs agissent comme des consommateurs prudents. Si vous leur demandiez directement un don de 25 $, ils pourraient bien vous le donner, mais si, pour 15 $, vous leur offrez un repas de 10 $, ils peuvent riposter qu'un hamburger coûte 2,50 $.

Marketing direct

Le marketing direct comprend :

  • le publipostage
  • les campagnes par téléphone (télémarketing)
  • la publicité payée
  • la publicité gratuite dans les médias, soit dans les journaux, les revues, à la radio, à la télévision
  • les téléthons et autres campagnes de souscription directe à la télévision
  • le porte-à-porte

Ce sont là tous des moyens de joindre un grand nombre de gens et de demander à chacun de faire un don relativement peu élevé.

Rapidité des résultats : il faut compter de un à deux ans avant d'établir une base importante de donateurs. La première étape consiste à acquérir une liste de donateurs. Par la suite, vous pouvez obtenir des résultats grâce à la liste interne de donateurs confirmés.

Il faut compter de huit à dix semaines pour effectuer un publipostage et une période additionnelle de trois mois avant la réception de la totalité des recettes.

Le RDI par heure de travail : élevé. Il suffit d'une seule semaine de travail pour le démarrage d'une campagne. Le personnel ou les consultants s'occupent des aspects administratifs tandis que les bénévoles peuvent envoyer des lettres personnalisées à des amis et s'occuper des reçus ainsi que des lettres de remerciement.

Le RDI par dollar : modeste au début puis moyen. Le démarrage d'une campagne par marketing direct coûte cher, mais cette méthode peut rapporter des sommes de plus en plus importantes d'une année à l'autre. Les coûts viennent toujours gruger un pourcentage important des recettes.

Augmentez les recettes en téléphonant aux donateurs anciens et actuels. Le taux de réponse peut être cinq fois plus élevé que par la poste et les dons moyens peuvent être deux à trois fois plus généreux.

Consacrez 80 p. 100 de vos efforts au choix des listes appropriées. Envoyer un document à la mauvaise personne est une perte de temps.

Avantage caché : les donateurs seront «promus» à des montants plus élevés à l'avenir. Les dons mensuels, les dons collectifs et les dons importants proviennent de gens dont les premiers dons s'élevaient à 15 $ ou 25 $.

Incovénient caché : 25 p. 100 des donateurs disparaissent par suite d'un déménagement. Afin de remplacer ces disparus, vous devez vous adresser à 50 ou 100 nouveaux donateurs potentiels.

Donateurs individuels importants

Dans cette catégorie, on compte :

  • les dons des particuliers qu'il faut aller rencontrer
  • les dons planifiés, comme ceux effectués par testament, et les legs
  • les dons de certains petits groupes

Voici probablement la façon la plus efficace de collecter des fonds à peu de frais, mais elle fait très peur. Les gens doivent être formés avant d'entreprendre ce travail. Comme le dit le vieux dicton : «Quatre-vingt pour cent de vos fonds devraient provenir de 20 p. 100 de vos donateurs». C'est grâce à ce moyen que vous serez en mesure d'obtenir des dons importants de la part de vos amis spéciaux. Les dons les plus importants sont offerts à la suite d'entretiens particuliers et non à la suite de lettres ou d'appels téléphoniques.

Rapidité des résultats : excellente. Bien qu'une préparation et une recherche soigneuses soient recommandées, les premières demandes peuvent être faites presque immédiatement.

Le RDI par heure de travail : très élevé. Voilà probablement la façon la plus efficace de collecter des fonds à peu de frais. Le temps que le personnel doit y consacrer est minime.

Le RDI par dollar : très élevé. Il n'en coûte presque rien. Il n'est pas nécessaire de se procurer des documents imprimés.

Augmentez les recettes en axant vos efforts sur les personnes qui connaissent très bien votre travail et peuvent faire des dons importants. Les vieux amis peuvent vous surprendre en offrant des dons généreux à condition que vous les sollicitiez. Il est plus difficile de convaincre les nouveaux amis.

Consacrez 80 p. 100 de vos efforts à la «répétition». Exercez-vous afin de savoir ce que vous direz aux donateurs avant de les rencontrer.

Avantage caché : certaines personnes vous combleront de générosité alors que vous n'auriez jamais pensé qu'elles pouvaient faire des dons aussi importants. Elles seront très heureuses d'avoir enfin la chance de donner davantage. Il se pourrait même qu'elles lèguent des sommes importantes par testament.

Inconvénient caché : les bénévoles non aguerris n'y croiront pas.